Choix du traitement Durée du traitement Traitement des troubles associés  Information du patient et de son entourage Suivi


phase aigüeChoix du traitement

Les thérapies cognitivo-comportementales et le traitement médicamenteux ayant démontré la même efficacité dans la phase aiguë, le choix dépend des préférences du patient et de la disponibilité d’un thérapeute.

L’association traitement médicamenteux et thérapie cognitivo-comportementale n’est pas recommandée à la phase initiale, mais peut cependant être proposée dans certains cas.

 


Durée du traitement

Le traitement médicamenteux doit durer 12 semaines avant que son efficacité soit évaluée.

 


Traitement des troubles associés

Les troubles associés ou compliquant la phobie sociale sont fréquents et doivent être évalués et traités.

Ainsi on privilégiera en première intention le traitement médicamenteux avec la prescription d’un antidépresseur chez les patients présentant un syndrome dépressif sévère associé.

 


Information du patient et de son entourage

consultation médecinLe médecin doit délivrer au patient et à son entourage une information précise sur le trouble et son évolution et ses complications. Il doit être prévenu à l’avance que le traitement est long et que les résultats escomptés seront d’apparition progressive.

Certains patients se montreront réticents à prendre des antidépresseurs sur une période prolongée, tandis que d’autres ne se sentent pas le courage d’entreprendre une psychothérapie. C’est au terme d’une discussion avec le patient et avec son plein accord que la décision de la stratégie thérapeutique sera prise.

Le patient et son entourage doivent par ailleurs être informés de l’existence d’associations de patients auprès desquelles ils pourront trouver une aide parfois précieuse.

 


Suivi

En cas de succès, le traitement médicamenteux sera poursuivi 6 à 12 mois.
Un suivi psychiatrique relativement prolongé peut être proposé pour diminuer le risque de rechute.

En cas d’échec du traitement en phase initiale, l’association d’une thérapie comportementale à un médicament sera proposée.

Sur le plan médicamenteux, en cas d’échec d’un traitement antidépresseur un autre traitement antidépresseur de la même classe thérapeutique ou d’une autre peut être prescrit.