Moyens thérapeutiquesTraitements psychothérapiquesThérapie cognitivo-comportementaleDésensibilisation avec mouvements oculaires (EMRD)HypnoseTraitements médicamenteux : antidépresseursAutres médicamentsDurée du traitement médicamenteux




Moyens thérapeutiquesMoyens thérapeutiques


Le traitement porte sur l’ESPT mais également sur les complications souvent associées.
Il passe dans un premier temps par un soutien psychosocial et l’information du patient sur son trouble et ses droits.

Il peut être facilité par le soutien d’associations de patients ou d’aide aux victimes.

Comme pour autres troubles anxieux, on dispose de traitements psychothérapeutiques et médicamenteux.

 




Traitements psychothérapiques


Ces traitements sont conduits individuellement et nécessitent habituellement 15 à 20 séances, au rythme de 1 ou 2 par semaine.

Les traitements psychothérapeutiques de l’ESPT reposent sur les thérapies cognitivo-comportementales, la désensibilisation par des mouvements oculaires (EMDR) et l’hypnose.

 




Thérapie cognitivo-comportementale


Il s’agit d’une thérapie cognitivo-comportementale (TCC) centrée sur le traumatisme.

Le principe de la TCC est le même que dans le traitement des autres formes de troubles anxieux.

 




Désensibilisation avec mouvements oculaires (EMRD)


La thérapie de désensibilisation avec mouvements oculaires ou EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing) est une thérapie cognitive des troubles psychotraumatiques, basée sur une exposition en imagination au souvenir douloureux couplée à des mouvements oculaires réguliers et visant à une désensibilisation émotionnelle.

L’EMDR est contre-indiquée en cas de pathologie psychotique.

 




hypnoseHypnose


Les techniques d’hypnose thérapeutique peuvent être bénéfiques sur certains symptômes.

Les meilleures indications sont les ESPT où les symptômes psychosomatiques sont nombreux (douleurs diffuses, céphalées, cauchemars).

 




Traitements médicamenteux : antidépresseurs


Deux médicaments possèdent une autorisation de mise sur le marché pour le traitement du syndrome de stress post-traumatique. Il s'agit d'inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) : la paroxétine et la sertraline.

 




Autres médicaments


En cas d’échec de la paroxétine, un avis spécialisé est nécessaire : les médicaments proposés alors, (hors Autorisation de Mise sur le Marché (AMM)) sont les autres ISRS comme la fuoxétine, la fluvoxamine, ou la sertraline, ou bien les antidépresseurs tricycliques comme l’amitriptyline ou l’imipramine.

Si les troubles du sommeil sont importants, un traitement hypnotique (somnifère) de courte durée peut être proposé.

 




Durée du traitement médicamenteux


La durée initiale du traitement médicamenteux doit être de 12 semaines avant de changer de traitement.

La poursuite du traitement au-delà de 2 ans doit se faire sur avis du psychiatre.

traitement médicamenteux