Réactions face à la peur Conduites d’évitement Exemples de conduites d’évitement


Réactions face à la peur

Du fait de l’intensité de la peur ressentie lors de la confrontation, les sujets ont souvent tendance à fuir ou à éviter l’objet phobogène.

Ainsi les patients ont souvent des conduites contraphobiques (de réassurance) voire d’évitement, qui leur permettent de lutter de façon plus ou moins efficace contre cette anxiété anticipatoire.

réassurance

évitement


Conduites d’évitement

Les conduites d’évitement peuvent être partielles ou complètes. Certains sujets ont parfois recours à de véritables stratagèmes et modifient complètement leur façon de vivre ; pour d’autres les conduites de réassurance consistent à affronter la situation redoutée en compagnie d’un tiers dont la compagnie est sécurisante, ou d’un objet investi d’un pouvoir contraphobique.


Exemples de conduites d’évitement

Différence entre la peur et la phobieBien qu’ayant la peur des araignées, un sujet non phobique est tout de même capable de descendre dans cave chercher une bonne bouteille de vin.
En revanche la personne souffrant d’une phobie des araignées, ne pourra spontanément pas descendre dans la cave du fait d’une anxiété trop importante.

Une conduite contraphobique (de réassurance) consistera à descendre accompagné d’une personne de confiance susceptible de protéger la personne phobique en cas de confrontation avec l’objet phobogène, ici l’araignée.

Une conduite d’évitement consistera à ne pas descendre dans la cave ou à préférer servir de l’eau à vos convives durant tout le repas, en prétextant avoir égaré les clés de la cave…