Inquiétudes non pathologiques Anxiété secondaire à des événements de vie Trouble de l’adaptation avec anxiété État de « stress aigu » Trouble panique Trouble obsessionnel compulsif Autres troubles Pathologies somatiques Dépression


Inquiétudes non pathologiques

Une distinction essentielle doit être faite entre le TAG et des tendances à l’anxiété ou à l’inquiétude non pathologiques, en s’appuyant sur plusieurs points :

  1. les sujets souffrant de TAG se font des soucis quasi permanents autour de plusieurs thèmes différents (finances, santé des proches, sécurité, travail…), et non sur un seul thème et ponctuellement ; le niveau d’anxiété est démesuré par rapport aux menaces réelles ;
  2. cette inquiétude est incontrôlable, envahissante et durable, alors que les personnes qui ne sont que légèrement anxieuses parviennent à se détacher de leurs soucis et à rester concentrées sur leurs activités ;
  3. il est rare que l’anxiété légère s’accompagne de symptômes physiques décrits dans le TAG ;
  4. la définition du TAG implique un retentissement significatif, en terme de souffrance subjective ou de gêne dans le fonctionnement professionnel ou social, par exemple.

 


Anxiété secondaire à des événements de vieAnxiété secondaire à des événements de vie

Même si les patients souffrant de TAG peuvent évidemment traverser des périodes de stress et vivre des évènements difficiles susceptibles d’aggraver transitoirement leur anxiété, ils sont soumis à des inquiétudes permanentes même en l’absence de tout facteur déstabilisant.

Il faut donc distinguer le TAG de troubles anxieux ne survenant que dans des contextes de stress :

  1. le trouble de l’adaptation avec anxiété,
  2. l’état de « stress aigu ».

 


Trouble de l’adaptation avec anxiété

Le trouble de l’adaptation avec anxiété se manifeste par un état anxieux clairement consécutif à un évènement de vie stressant, datant de moins de 6 mois.

L’anxiété secondaire est peu intense, non envahissante, avec peu de signes physiques.
Elle disparaît à distance de l’évènement, alors que le TAG persiste pendant plus de 6 mois et n’est pas déclenché uniquement par des évènements.

 


Evenement traumatiqueÉtat de « stress aigu »

L’état de « stress aigu » peut se manifester par une anxiété très intense, avec une souffrance quasi continue, à la suite d’un évènement traumatique souvent violent (au cours duquel des personnes ont été blessées ou ont pu perdre la vie) et clairement identifié.
Il s’accompagne de signes physiques comme le TAG, mais surtout d’un syndrome de reviviscence qui permet de faire la distinction : images, pensées, cauchemars rappelant l’évènement de manière pénible et permanente.

Quand ces symptômes persistent sur une longue période, on parle d’un « état de stress post-traumatique ».

 


Trouble panique

Le trouble panique comporte une crainte, qui peut être permanente et envahissante, de la survenue d’une attaque de panique.

Il ne s’agit pas d’une anxiété flottante puisque le sujet ne redoute pas la survenue d’évènements extérieurs à lui-même ni concernant les autres, mais uniquement l’apparition d’une crise aigüe d’angoisse.

 


tocTrouble obsessionnel compulsif

Le trouble obsessionnel compulsif (TOC) se caractérise par des pensées obsédantes concernant des évènements risquant de se produire. Il s’agit le plus souvent de risques très particuliers peu courants dans la vie de tous les jours.

Le sujet souffrant de TOC éprouve un sentiment de responsabilité face aux évènements redoutés que ne ressent pas le sujet souffrant de TAG.

Enfin, la plupart des idées obsédantes sont accompagnées de compulsions ou rituels, ce qui n’est pas le cas dans le TAG.

 


Autres troubles

Les autres troubles anxieux ne posent en général pas de problème de diagnostic différentiel, l’objet de l’anxiété étant clairement identifié.

 


Certains symptômes sont proches de ceux du TAGPathologies somatiques

Certaines affections médicales peuvent provoquer des symptômes proches de ceux du TAG, comme l’hyperthyroïdie, le phéochromocytome*, l’hypoglycémie ou l’hyperparathyroïdie**, ou certaines intoxications chroniques (alcool, amphétamines, caféine).

* phéochromocytome : tumeur des glandes surrénales
** hyperparathyroïdie : dysfonctionnement des glandes parathyroïdes

 


Dépression

Des inquiétudes, des ruminations et des signes physiques d’anxiété sont très souvent présents dans le contexte d’un état dépressif.

Il existe alors d’autres symptômes plus spécifiques de la dépression :

  1. tristesse,
  2. perte d’intérêt et de plaisir,
  3. ralentissement psychique et moteur,
  4. pensées suicidaires,
  5. perte d’appétit…

La disparition de l’anxiété avec la guérison de l’épisode dépressif permet d’éliminer le diagnostic de TAG.