Symptomatologie Phobie sociale versus anxiété sociale normale Situations redoutées Types de phobie sociale


Symptomatologie

Comme dans les autres phobies, la symptomatologie est la résultante de trois composantes :

  1. la peur phobique elle-même,
  2. les conduites d’évitement,
  3. l’anxiété anticipatoire.

 


Phobie sociale versus anxiété sociale normale

Anxiété sociale normale ou phobie sociale

Par rapport à une « anxiété sociale normale », certains éléments caractérisent la phobie sociale :

  1. des émotions beaucoup plus violentes : l’anxiété n’est plus de l’inconfort mais de la panique (impossible de parler, de se concentrer, de rassembler ses idées). Le sujet est mal à l’aise, ressent une anxiété intense avec des signes physiques, et en particulier un rougissement du visage, des sueurs, des tremblements, une envie d’aller uriner ou déféquer. La peur essentielle de la phobie sociale est d’être observé attentivement, d’être jugé négativement, voire ridiculisé ou humilié. La gêne devient une honte terrible de soi et de ses comportements ;
  2. des évitements plus nombreux et plus importants ; le patient doit renoncer à beaucoup de choses pour ne pas avoir à affronter la peur ;
  3. le sujet doit faire des efforts démesurés pour affronter des situations banales aux yeux des autres. Le tout en cherchant à cacher à tout prix son malaise pour ne pas attirer encore plus l’attention.

Tout cela retentit fortement sur la qualité de vie.

 


Situations redoutées

Voici présentées de façon graduelle les situations relationnelles redoutées par les patients phobiques sociaux depuis les plus communément gênantes aux plus banales et anodines, dans lesquelles les phobiques sociaux sont en difficultés :

  1. les situations de performance avec peur d’échouer : examen, entretien formel, prise de parole en public ;
  2. les situations d’affirmation de soi avec peur de s’affirmer : donner son avis, demander, refuser, exprimer et recevoir des critiques ;
  3. les situations d’interactions avec peur de se dévoiler : discussions, rencontres informelles, parler de soi ;
  4. les situations d’observation avec peur d’être observé : écrire, travailler, manger, boire sous le regard d’autrui.

 


25% de phobies sociales simples pour 75% de phobies sociales généraliséesTypes de phobie sociale

On distingue deux types de phobie sociale :

  1. la phobie sociale généralisée,
  2. la phobie sociale simple (ou limitée).

La phobie sociale généralisée
Elle concerne les personnes chez lesquelles la peur et l’évitement existent dans un large éventail de situations sociales. Elle représente environ 75% des phobies sociales.

La phobie sociale simple (ou limitée)
Elle consiste en des peurs importantes dans une ou quelques situations seulement, elle représente environ un quart des phobies sociales.