L’art-thérapie efficace contre l’anxiété

Jun 20, 2016 par

art-thérapie anxiété

Le trouble anxieux généralisé est une maladie chronique touchant 4 % des Français. Une récente étude démontre que l’art-thérapie, technique jusqu’ici controversée, serait efficace physiologiquement sur l’anxiété.

L’art-thérapie, une forme de psychothérapie

L’art-thérapie est une technique utilisant la création artistique et permettant, selon les professionnels, de communiquer avec son monde intérieur. Elle solliciterait l’imagination, la pensée et les émotions des personnes la pratiquant. Cette pratique est utilisée dans de nombreux secteurs de la santé, en particulier en psychothérapie, chez les sujets ayant des difficultés à s’exprimer, les personnes âgées ou encore les patients cancéreux subissant des douleurs chroniques.

Encore peu d’études scientifiques ont été publiées à propos des différentes vertus de l’art-thérapie. Pourtant, celle-ci a déjà montré son intérêt dans le cas de l’anxiété chez des étudiants en période d’examen, avec une réduction significative du stress et de l’anxiété grâce aux arts créatifs. Si ces résultats n’avaient pas donné de suite – scientifiquement parlant -, une nouvelle étude publiée dans Arttherapy montre l’influence de l’art-thérapie sur l’anxiété via la diminution d’un marqueur biologique, le cortisol.

Cortisol, marqueur de l’anxiété

L’étude, réalisée sur 39 adultes âgés de 18 à 59 ans, a analysé les niveaux de cortisol avant et après une séance d’art-thérapie de 45 minutes, à partir d’échantillons de salive des participants. Le cortisol est un indicateur biologique souvent mesuré pour analyser les conditions physiologiques telles que le stress. En effet, ce biomarqueur est connu pour voir son taux augmenté lors d’une situation stressante.

Les recherches montrent que 75% des patients avaient un taux de cortisol significativement diminué après la séance d’art-thérapie. S’ajoutent à ces résultats les témoignages des participants eux-mêmes : « C’était très relaxant » ou « Après environ cinq minutes, je me suis senti moins anxieux. Les choses que j’avais à faire m’obsédaient moins ».

Pour les scientifiques à l’origine de cette étude, l’augmentation du taux de cortisol observé chez 25% des participants après la séance d’art-thérapie ne s’expliquerait pas de manière négative. Même chez ceux-ci, les témoignages recueillis étaient positifs. Le cortisol est une hormone dont le taux augmente naturellement le matin au levé. Selon eux, il pourrait alors résulter de l’art-thérapie une sécrétion semblable à celle du matin, associée à un apport d’énergie.

Les chercheurs souhaitent désormais étendre cette étude en analysant l’impact de la technique sur d’autres biomarqueurs tels que l’alpha-amylase et l’ocytocine. L’objectif serait de démontrer qu’il s’agit d’une réelle thérapeutique pour les personnes atteintes de troubles anxieux.

Clémence R. Pharmacien


Sources :

Frank Otto. At Any Skill Level, Making Art Reduces Stress Hormones. Drexel. 14 juin 2016

Kaimal G, et al. Reduction of Cortisol Levels and Participants’ Responses Following Art Making. Arttherapy. 23 mai 2016

Walsh SM, et al. Lowering stress while teaching research: a creative arts intervention in the classroom. Juillet 2005

Clemence R.

Pharmacienne.

Passionnée par la neuropsychiatrie et la e-santé.

Aime l’univers de la musique et de la photographie.

Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.


Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.